Voiture de société : pas que des avantages
2014-10-07 09:00:54

Voitures de société reçoivent beaucoup de subventionsLes voitures de société ont gagné beaucoup de popularité. Cela s’explique par les subventions élevées que le gouvernement donne aux entreprises pour acheter des voitures de société pour leurs employés et par l’avantage fiscale que les entreprises reçoivent de cette façon.

Le nombre de voitures de société a monté de 10% entre 2004 et 2010. À présent, il y a environ 772.000 voitures de sociétés sur la route. En moyenne 500.000 de voitures sont inscrites en Belgique chaque année. Les voitures de société représentent plus de 40% de ce nombre. Aucun pays européen donne aussi facilement des voitures de société à ses employés.

Taxes élevées

La cause de ce grand nombre de voitures de société en Belgique réside dans les taxes élevées sur l’emploi. Offrir des voitures de société à leurs employés est plus avantageux pour les entreprises que de donner un salaire plus élevé. En plus, le gouvernement prévoit de subventions élevées pour des voitures de société dans notre pays. Une étude de l’OCDE a découvert que le gouvernement paye 230 euros par mois aux subventions. Sur une année, cela fait 2.763 euros pour une seule voiture. Dans d’autres pays qui font partie de l’OCDE, les subventions pour les voitures de société s’élèvent à 133 euros par voiture par mois. Le gouvernement belge dépense à peu près 4 milliard d’euros par an à des subventions pour financier les voitures de société. Si le nombre de voitures de société baisse, le gouvernement pourrait épargner quelques milliards d’euros pour investir dans d’autres projets ou d’autres subventions.

Des avantages pour employé et employeurs

Des voitures de société sont très populaires auprès les employeurs, mais aussi auprès les employés. Les employeurs préfèrent récompenser leurs employés avec une voiture de société au lieu d’avec une augmentation de salaire, car une augmentation de salaire va de pair avec des charges patronales. Une voiture de société est ainsi moins chère qu’une augmentation de salaire. L’employé préfère en général aussi une voiture de société, même si cela signifie qu’il doit rendre un peu de son salaire nette. Les frais de la voiture font en effet partie de la responsabilité de l’employeur : l’achat de la voiture, l’entretien, les frais de faire le plein, … C’est pourquoi beaucoup d’entreprises choisissent des voitures diesel. Le prix d’achat d’une voiture diesel est plus élevé, mais une voiture diesel est plus économique qu’une voiture en essence et le prix d’occasion d’une voiture diesel est en général aussi plus élevé. En plus, le diesel est moins cher que l’essence.
Normalement, une voiture de société est seulement utilisé pendant la pratique de l’emploi. Actuellement, ce n’est plus le cas. Dans beaucoup d’entreprises, une voiture de société fait partie du salaire du personnel. Contrairement à des voitures de société « pures », ces « voitures de salaires » peuvent aussi être utilisé dans la vie privé. Les frais sont à nouveau pour l’entreprise.

Pas que des avantages

Voitures de société reçoivent beaucoup de subventions du gouvernementOn ne peut pas ignorer les avantages pour employeur et employé. Il ne faut tout de même pas non plus ignorer les effets négatifs que les voitures de société emportent. Le gouvernement dépense chaque année des milliards d’euros pour subventionner le transport en commun et d’autres moyens de transport écologiques. Les subventions élevées pour les voitures de société semblent aller à l’encontre de l’objectif de promouvoir le transport en commun et d’autres alternatifs mobiliers. En plus, les chauffeurs avec une voiture de société font plus de kilomètres par an que les chauffeurs sans voiture de société, qui laissent leurs voitures plus souvent de côtés à cause des frais élevés liés à l’usage d’une voiture. Les chauffeurs avec une voiture de société font en moyenne entre 20.000 et 40.000 de kilomètres par an, tandis que les chauffeurs sans voiture de société font en général moins que 20.000 kilomètres par an.
Comme les employeurs avec une voiture de l’entreprise n’ont pas beaucoup de frais à leurs voitures, ils ne voient pas de problèmes dans l’usage intensif de leurs voitures. Cela a un effet négatif sur les problèmes d’embouteillages en Belgique et sur notre milieu, même si les entreprises achètent de plus en plus de voitures écologiques.

Alternatifs ?

Ces problèmes et les frais élevés qui vont de pair avec les voitures de société n’ont pas échappés au gouvernement. Pour résoudre ces problèmes, le gouvernement cherche des moyens alternatifs que les employeurs peuvent appliquer pour récompenser ou motiver leur personnel. Le parti flamand Groen est favorable à un budget de mobilité pour remplacer les voitures de société. Ce budget de mobilité est un budget fixe que l’employé peut dépenser lui-même à des moyens de transport. Tout comme les voitures de société, le budget de mobilité est avantageux sur le plan fiscal. Si le budget de mobilité sera introduit, les entreprises peuvent eux-mêmes choisir s’ils préfèrent offrir cet alternatif avantageux ou une voiture de société.
Vous préférez également utiliser un alternatif pour les voitures de société ? Vous pouvez vendre votre voiture en ligne.


Partager

Commentaire (0)


  • Laisser un commentaire

select your vehicle.

Nederlands Deutsch Vlaams Français
Nederlands Deutsch Vlaams Français
Nederlands