Problèmes de mobilité à Bruxelles et en Flandre seront résolus
2014-11-08 09:00:16

Bruxelles veut résoudre ses problèmes de mobilitéLes gouvernements flamand et bruxellois vont collaborer, afin de résoudre les problèmes de mobilité à et autour de Bruxelles. Cette semaine, une première réunion entre les deux gouvernements a eu lieu pour discuter les problèmes de mobilité à Bruxelles et en Flandre et pour chercher des solutions éventuelles.

Depuis quelques temps, la mobilité est un problème persistant en Flandre et à Bruxelles. Bruxelles occupe la première place dans la liste des 10 villes avec les problèmes de mobilité les plus grands, suivi immédiatement par Anvers. Cette semaine, les gouvernements bruxellois et flamand se sont réunis pour parler des problèmes et pour essayer de les résoudre.

Groupes de travail

Afin de résoudre les problèmes de mobilité, un groupe de travail a été établi. Le ministre-président flamand Geert Bourgeois, le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort et les ministres de Mobilité des deux régions, Ben Weyts et Pascal Smet, font partie de ce groupe de travail. Ce groupe de travail discutera surtout des problèmes de mobilité sur le ring de Bruxelles et surtout des problèmes au Heysel.
A part de ce groupe de travail dont les ministres font partie, il y aura également deux groupes de travail politique et technique qui contiendront des représentants des sociétés de mobilité flamande et bruxellois De Lijn et MIVB. L’objectif est d’élargir et d’améliorer le réseau de transport en commun à Bruxelles. La Flandre pense également à établir plus de connections avec la capitale. Une recherche démontre que le transport en commun devient de plus en plus populaire pour voyager à Bruxelles. Les représentants des société de mobilité viseront un bon réglage entre les connections.

Tour & Taxis

Essai de résoudre les problèmes de mobilitéLes ministres-présidents flamand et bruxellois n’ont pas seulement parlé des problèmes de mobilité à et autour de Bruxelles, mais aussi des problèmes qui sont (in)directement liés à la circulation à Bruxelles. Ainsi, les ministres ont discuté du déménagement des fonctionnaires flamands. Les fonctionnaires flamands doivent déménager de leurs bâtiments près de la gare du nord au Tour & Taxis. Ce déménagement a suscité beaucoup de protestation, car la distance entre la gare du nord et les nouveaux bâtiments du gouvernement flamand est plus grande. En plus, le Tour & Taxis souffre de sa mauvaise réputation de « quartier dangereux ». Afin de calmer les fonctionnaires, le gouvernement flamand a organisé des « safaris » à Bruxelles pour familiariser les fonctionnaires avec le quartier.

Et Zaventem ?

Le ring de Bruxelles et les autoroutes flamandes reçoivent tous les jours beaucoup de trafic, ce qui conduit à des embouteillages, et le transport en commun à Bruxelles doit s’améliorer. Les groupes de travail semblent s’occuper de ces problèmes. Un autre grand problème de mobilité se trouve à Zaventem : les habitants dans les environs de l’aéroport se plaignent depuis des années de la nuisance phonique à Zaventem. Ce problème devrait aussi être résolu, mais pour l’instant, les ministres n’ont pas encore parler de ce dossier.

Beaucoup de projets

Les essais pour résoudre les problèmes de mobilité dans la capitale et sur les autoroutes flamandes est un des projets de mobilité que les ministres de Mobilité veulent réaliser. Le ministre de Mobilité flamand Ben Weyts veut, tout comme aux Pays-Bas, testé la voiture sans chauffeur sur les routes flamandes pour étudier l’effet de ces voitures sur les problèmes de mobilité dans notre pays. Cette proposition va à l’encontre de la conclusion de la VAB que la voiture autonome ne fait pas confiance en Flandre et que la Belgique n’est pas encore prête pour accueillir des voitures sans chauffeurs.
En avril 2014, le gouvernement a déjà testé le péage urbain pour résoudre les problèmes d’embouteillage. Ce projet n’a pas réussi, mais Weyts y voit tout de même une solution pour les problèmes de circulation dans notre pays.
Tout n’est pas encore dit sur les problèmes de mobilité à Bruxelles et en Flandre. Vous souhaitez rester au courant ? Grâce à Jevoudraisvendremavoiture.be vous ne manquez aucune nouvelle.