Opel Bochum ferme ses portes
2014-12-02 09:00:34

Opel fermera ses portes à BochumEn Belgique, la fermeture de Ford Genk cause beaucoup de commotion, en Allemagne, Opel cause les mêmes sentiments. Le constructeur automobile allemand ferme ses portes à Bochum. La production se terminera vendredi le 5 décembre. La fermeture d’Opel Bochum se fait 4 ans après la fermeture de l’usine à Anvers.

L’usine à Bochum a été ouverte pendant les années 1960. Le constructeur automobile allemand, qui fait partie de General Motors, a ouvert cette usine afin d’augmenter et de diffuser la production. Le premier modèle qui a été produit à Bochum est l’Opel Kadett. A peine 5 ans après le début de la production, Opel a vendu 1 million de voitures de ce modèle. A partir de cette période, la marque Opel semblait bien marcher, mais aujourd’hui, 52 ans après le début de la production, l’usine à Bochum doit tout de même fermer ses portes.

Les concurrents allemands

Un des problèmes les plus grands auquel la marque allemande était confrontée, est la concurrence forte des autres marques allemandes populaires. Surtout Volkswagen s’avérait un concurrent fort. Selon des critiques, Volkswagen serait la meilleure marque. A la fin des années 1980, Opel n’arrivait pas au niveau de Volkswagen sur les plan qualitatif et innovatrice.
La période noire d’Opel commençait donc au début des années 1990. Même si les chiffres de vente augmentaient, les actions de rappel diminuaient la confiance en Opel. Un premier gros coup pour l’usine à Bochum se faisait à la fin du 21e siècle. 23.000 employés travaillait à Bochum. Ce nombre a drastiquement diminué jusqu’à 6.000 employés. Au fil des ans, ce nombre continuait à diminuer. A présent, 3.300 employés travailleront à Bochum.

Opel Anvers d’abord

Afin d’économiser, Opel a annoncé une réorganisation de l’usine à Anvers. En première instance, le personnel serait réduit de moitié et la production de l’Opel Astra serait remplacée par la production d’un SUV. 3 ans plus tard, en 2010, le constructeur automobile a décidé de fermer l’usine. En décembre 2010 l’usine fermait définitivement ses portes. Opel engageait 2.500 employés à Anvers.

« Transfergesellschaft »

Opel ferme une usine L’usine à Bochum engage 3.300 employés. Ainsi, cette usine est l’une des plus grandes usines automobiles en Allemagne. Jusqu’à 2020, 600 à 700 employés peuvent continuer à travailler dans l’entrepôt des pièces. Les autres employés seront aidés par un « Transfergesellschaft ». Un Transfergesellschaft est un article dans la loi allemande qui soutient les employés licenciés et qui les aident à trouver un nouvel emploi. Ce soutien est très important. La plupart des employés à Bochum a au moins 50 ans. En plus, ils travaillent pour Opel depuis 20 ans. Trouver un nouvel emploi à cet âge n’est pas évident. Selon les syndicats, la fermeture de l’usine coûtera un pont. Chaque employé recevra une compensation de 125.000 euros. General Motors devrait payer à peu près 550 million d’euros à ses employés licenciés et pour le Transfergesellschaft.

5 décembre

Même si l’usine n’était plus rentable à cause d’une surproduction, l’usine était importante pour Opel pendant ses années de production actives. Les modèles les plus populaires produits à Bochum sont l’Opel Kadett et la Manta. Ces modèles ne sont plus produits. Pour l’instant, l’usine à Bochum construit l’Opel Astra et Zafira. Cette production se terminera donc cette semaine. Vendredi le 5 décembre, la dernière voiture sera produite. Tout comme c’est le cas pour Ford Genk, Opel Bochum fermera définitivement ses portes à la fin de cette année.

De nouveaux investissements

Tandis que l’usine à Bochum serait fermée prochainement, Opel investit un montant énorme dans l’usine à Rüsselsheim, une ville en Allemagne. Opel attribuera la production de son nouveau SUV à Rüsselsheim. Ce SUV devrait être plus large que l’Opel Zafira et meilleur que l’Opel Insignia. Ce modèle sera introduit à la fin de cette décennie. Pour que l’usine à Rüsselsheim puisse construire le nouveau modèle, Opel investit 245 million d’euros. A part ce montant, Opel investit également un demi-milliard dans la production de moteurs et de boîtes de vitesse. La production aura lieu dans trois usines différentes : dans l’usine à Rüsselsheim et à Kaiserslautern en Allemagne et dans l’usine à Tychy en Pologne. Les investissements auront pour objectif de fournir des moteurs et des boîtes de vitesses plus écologiques et économiques.
L’usine Opel est la deuxième grande usine automobile en Europe qui fermera ses portes ce mois-ci. Afin de rester au courant d’autres fermetures éventuelles, vous pouvez suivre Jevoudraisvendremavoiture.be en ligne.