L’usine de Volvo Belgique, risque-t-elle des licenciements ?
2014-10-29 09:00:20

Volvo Trucks organise des économiesLe constructeur de camions suédois Volvo a annoncé de nouvelles économies. Ces économies peuvent aller de pair avec des licenciements. Il n’est tout de même pas clair si le personnel sera touché par les économies et quel impact les économies auront en général.

Volvo Trucks veut faire des économies dans les départements de vente et de l’ICT. Les usines qui construisent les camions ne sont pas à risque. En Belgique, deux filiales, une à Bruxelles et une à Gand, peuvent éventuellement être touchées par les économies. Volvo ne sait tout de même pas encore si le personnel sera également atteint. Les économies sont le résultat des chiffres du troisième trimestre.

Services de soutien sont atteints

En Belgique, Volvo Trucks engage 3.500 employés, dont la plupart travaille dans l’usine de Volvo à Oostakker. Les 2.200 ouvriers et employés qui travaillent dans cette usine ne sont pas à risque d’être licenciés. Cette année, le constructeur suédois investit même 30 million d’euros à l’usine à Oostakker afin d’augmenter la production de 177 camions lourds à 200 camions lourds par jour. Les autres 1.300 employés qui travaillent à Gand ou à Bruxelles au département de vente et aux départements de soutien, comme les finances, le marketing et l’IT, peuvent être touchés par les économies de Volvo.

Deuxième tour de licenciements

Volvo Trucks supprimera peut-être des emploisSi les économies de Volvo conduiraient à des licenciements, ce serait déjà le deuxième tour de licenciements que le constructeur de camions organise cette année. Au début du mois de février, Volvo Trucks avait annoncé de supprimer 2.400 emplois. La cause de ces licenciements étaient les résultats annuels décevants. En 2013, Volvo Trucks a perdu 9% de son chiffre d’affaires et son profit a diminué de 8 milliard de couronnes suédoises : de 11 milliard vers seulement 3,8 milliard de couronnes suédoises.
Au début de cette année, Volvo supprimerait 4.400 emplois dans le monde entier. À la fin de l’année 2013, le constructeur avait déjà annoncé d’enlever 2.000 emplois, surtout les employés seraient touchés. Ce nombre semble énorme, mais ce n’est que seulement 2% du personnel de Volvo. En février, les employés étaient également le plus gravement atteints. Tout comme pour les économies qui ont été annoncées cette année, il n’était pas clair en février quelles filiales seraient le plus fortement touchées par les économies du constructeur suédois.

Ce n’est pas la première année

4.400 emplois ont été supprimés au début de cette année et cette semaine 1.300 emplois ont été menacés, ça fait 5.700 emplois sur une année. Ce n’est pas la première fois que Volvo fait des grandes économies et que l’entreprise suppriment quelques milliers d’emplois. Le constructeur de voitures et de camions suédois annoncent régulièrement des économies qui conduiront aux licenciements d’une centaine d’ouvriers et d’employés dans le monde entier.

Volvo Cars Gand n’a pas de problèmes

À part des camions, Volvo produit aussi des voitures. Dans l’usine à Gand, la Volvo C30, V40, XC60 et S60 sont construites. Le mois passé, Volvo Gand a reçu une bonne nouvelle : l’usine peut produire la nouvelle version de la Volvo V40. La nouvelle V40 apparaîtra en 2018. Ainsi, les ouvriers de Volvo Gand peuvent être sûr de leur contrat d’emploi jusqu’à 2025.
Vous avez une Volvo que vous souhaitez vendre aussi vite que possible ? Inscrivez-vous ici pour la vente rapide de votre voiture.


Partager

Commentaire (0)


  • Laisser un commentaire

select your vehicle.

Nederlands Deutsch Vlaams Français
Nederlands Deutsch Vlaams Français
Nederlands