L’autopartage renouvelé par CarAmigo
2014-11-25 09:00:13

L'autopartage devient populaireLe « carsharing » ou l’autopartage a plusieurs fois été mentionné comme une alternative possible pour le transport en commun qui n’est pas toujours très fiable et comme une solution possible pour les problèmes d’embouteillages qui ennuient la Belgique chaque jour. Ce phénomène est encore plus développé par CarAmigo, une plateforme de partage en ligne pour des particuliers.

Le principe de l’autopartage est simple : au lieu d’acheter vous-même une voiture, vous utilisez les voitures offertes par une entreprise comme Cambio. Cambio offre des voitures un peu partout dans les villes, au bord de route ou dans les parkings. Il est nécessaire de payer des frais d’abonnements afin de pouvoir utiliser ces voitures, mais vous ne payez plus les frais de votre propre voiture.

L’autopartage classique

L’autopartage classique a été introduit par Cambio. L’entreprise Cambio achète des voitures et les gare au bord de route. Les membres de Cambio peuvent utiliser ces voitures. Cambio offre de cette façon plusieurs types de voitures, aussi des voitures électriques, et est disponible en toute la Belgique. A part Cambio, il existe aussi une entreprise à Bruxelles, Zen Car, qui offre de la même façon des voitures électrique pour l’autopartage. Là aussi, les automobilistes doivent payer des frais d’abonnements afin de pouvoir utiliser ces voitures. Comme les automobilistes ne doivent pas acheter une voiture et qu’ils ne sont pas responsables pour l’entretien et l’assurance, ils économisent beaucoup d’argent en faisant de l’autopartage.

CarAmigo, un concept nouveau

Une nouvelle entreprise dans ce secteur est CarAmigo. Le concept de CarAmigo est comparable à celui du service de taxis Uber. En utilisant Uber, des automobilistes particuliers peuvent transporter d’autres personnes qui n’ont pas d’autres moyens d’arriver à leur destination. Sur la plateforme CarAmigo, des particuliers offrent leurs voitures en ligne pour l’autopartage. Le propriétaire inscrit sa voiture en ligne et peut être contacté par les personnes qui ont besoin d’une voiture. Les deux parties négocient sur le prix, la durée de la location et le transfert des clefs de la voiture.

Assurance omnium gratuite

Autopartage pour les particuliersLe concept de CarAmigo a déjà été développé aux Pays-Bas, en Allemagne et en France. L’autopartage est bien accepté dans ces pays. Ici aussi, un concept tel que CarAmigo pourrait bien marcher. Ce qui est intéressant pour les utilisateurs de CarAmgio, c’est l’assurance omnium gratuite offerte par l’entreprise. Les utilisateurs reçoivent une assurance omnium complète. Une partie du montant que les propriétaires obtiennent pour l’autopartage est pour la société d’assurance. Ce montant est également utilisé pour payer Touring en tant qu’assistance dépannage et pour payer CarAmigo même. Le propriétaire est donc complètement assuré en cas de panne ou d’accident et il reçoit également une partie du montant payé.

4.700 euros

Un automobiliste paye en moyenne 4.700 euros par an pour sa voiture. En faisant de l’autopartage, ce montant peut sensiblement être diminué. L’autopartage n’est pas seulement positif pour le portemonnaie, mais aussi pour l’environnement et pour les problèmes de trafic. Par voiture partagée, l’on achète 10 à 32 voitures en moins, ce qui conduit à moins d’embouteillages et à moins de gaz d’échappement.
Aux Pays-Bas, en Allemagne et en France, l’autopartage entre des particuliers s’est déjà prouvé utile. En France, l’entreprise Drivy propose 20.000 voitures. L’entreprise allemande TaMyCa offre 6.000 voitures et aux Pays Bas, 7.000 Néerlandais offrent leur voiture via SnappCar. En Belgique, CarAmigo pourrait avoir du succès. Un sondage montre qu’environ 50% des propriétaires d’une voiture veulent bien la partager.
Vous voulez aussi participer à l’autopartage ? Vendez votre voiture en ligne à l’aide de nos courtiers automobiles.