Appel d’urgence eCall obligatoire à partir de 2018
2015-05-05 09:00:25

eCall sera obligatoireL’appel d’urgence eCall sera obligatoire à partir de 2018. Tous les nouveaux modèles qui sont produits à partir de mars 2018, doivent pouvoir contacter automatiquement les services d’urgence. En première instance, seules des voitures et des voitures de société seront équipées de ce système.

Le système d’appel d’urgence automatique eCall aurait normalement déjà été introduit et installé cette année, mais cela n’était pas possible du point de vue organisationnel et technique. C’est pourquoi l’introduction d’eCall est postposée de trois ans. Ainsi, le secteur automobile a le temps de se préparer à introduire ce nouveau système. A partir de mars 2018, l’appel d’urgence doit être installé dans tous les nouveaux modèles.

10% de victimes mortelles en moins

Le système sera utilisé dans l’Union européenne entière pour faire diminuer le nombre de victimes mortelles sur les routes européennes. En 2014, 25.700 personnes ont été tuées lors d’accidents. Les membres de l’UE espèrent pouvoir diminuer le nombre de victimes mortelles de 10% à l’aide d’eCall. Grâce à ce système, les services d’urgence peuvent rapidement être envoyés quand un accident a eu lieu. Ainsi, les victimes peuvent rapidement être soignées et plus de vies peuvent être sauvées. Comme les services d’urgence réagissent plus rapidement lors d’un accident, les problèmes d’embouteillage seront également limités après un accident.

Comment ça marche ?

Introduction d'eCall en 2018Le système d’appel d’urgence sera installé à partir de 2018. Le système consistera en des capteurs qui seront installés dans la voiture. Ces capteurs enregistrent des accidents. Après un accident, eCall envoie automatiquement un message d’urgence. Ce message est envoyé au numéro 112 et contient toutes les données nécessaires pour pouvoir contacter les personnes concernées et pour rapidement envoyer une équipe d’urgence sur place. Avant d’envoyer les services d’urgence, 112 contactera les personnes concernées. Si ces essais n’ont pas de succès, une équipe d’urgence quitte immédiatement le centre d’urgence pour aider les victimes.
L’information donnée par eCall ne peut être utilisée que pour joindre et aider les victimes. Afin d’éviter l’abus du système, seules des informations concernant le type de véhicule, le carburant, le nombre de passagers concernés et le temps et le lieu de l’accident seront enregistrées. L’information rassemblée ne peut pas être transmise à des tiers sans l’autorisation explicite des personnes impliquées. Le système doit aussi permettre aux passagers de supprimer des données.

Eviter l’abus

Le système eCall semble rapporter beaucoup d’avantages, mais le système n’est pas incontesté. Même si l’usage des données rassemblées et enregistrées par le système d’appel d’urgence est réglé et protégé par la loi, les critiques craignent qu’eCall soit abusé. Des assureurs et des entreprises de réparations pourraient utiliser les données des chauffeurs pour chercher ainsi de nouveaux clients. L’idée de base d’eCall – diminuer le nombre de victimes mortelles – est tout de même bien acceptée et approuvée. Selon les critiques, il est important que les données enregistrées ne soient pas accessibles à tout le monde et que des tiers ne peuvent pas abuser de ces données.
eCall sera obligatoire dans trois ans. Il n’est pas encore clair ce que cela signifie pour les voitures d’occasion.


Partager

Commentaire (0)


  • Laisser un commentaire