Amendes encaissent un montant record
2015-02-03 09:00:23

Nombre d'amendes augmenteL’état belge a pu encaisser 445 millions d’euros en 2014 en rédigeant des amendes. 445 millions d’euros, c’est une augmentation de presque 15 millions d’euros par rapport au montant de 2013. L’on attend que ce record sera à nouveau battu en 2015.

445 millions d’euros ou 18 milliards de francs belges, si vous voulez. Le montant encaissé en 2014 par des amendes est énorme. La plus grande partie de ce montant est due à des infractions du code routier. Pensons, entre autres, à des infractions de la vitesse maximale et des amendes pour le stationnement interdit.

Contrôles de trajet

Il y a plusieurs raisons pour ce record d’amendes. La police a organisé beaucoup plus de contrôles et elle a aussi utilisé d’autres techniques de contrôle. Ainsi, la Belgique a trouvé l’idée des contrôles de trajet aux Pays-Bas. Lors d’un contrôle de trajet, la vitesse moyenne d’un chauffeur est mesurée. Cela se fait en instaurant des points spécifiques qui se trouve à une certaine distance l’un de l’autre. Le moment où un chauffeur passe les deux points est enregistré. Si la vitesse moyenne dépasse la vitesse maximale, le chauffeur reçoit une amende. L’idée a été lancée aux Pays-Bas. Aux Pays-Bas, il y aura une vingtaine de contrôles de trajet. Pour l’instant, la Belgique a six contrôles de trajet, mais ce nombre serait encore élargi fortement. Les contrôles de trajet seraient mieux pour la sécurité routière que les autres méthodes de contrôle pour mesurer la vitesse d’un chauffeur, comme les caméras. Les automobilistes auront tendance à freiner brusquement quand ils arrivent à une caméra pour accélérer à nouveau après avoir passé la caméra. Lors d’un contrôle de trajet, ce n’est pas possible, car cette méthode mesure la vitesse moyenne sur une distance déterminée.

Des montants plus élevés

Plus d'amendes et des montants plus élevésL’on veille donc bien à la sécurité routière en Belgique, ce qui conduit à un nombre d’amendes élevé. Le montant record encaissé ne s’explique pas seulement par une augmentation des contrôles et une amélioration des techniques de contrôle, mais aussi par une augmentation des montants des amendes. Les montants des amendes pour les différentes infractions sont régulièrement augmentés. Les montants des amendes pour conduire sous influence et conduire sans ceinture ont été augmentées il y a quelques mois. Le gouvernement pense à augmenter encore les amendes. Cette idée n’est pas bien reçue par les institutions routières officielles. Les juges de police et des sociétés de circulation, comme Touring, pensent que ce n’est pas une bonne idée d’instaurer des montants plus élevés. Des amendes doivent convaincre les automobilistes à respecter les règles. En encaissant des montants plus élevés, des automobilistes auront rapidement l’impression qu’il s’agit d’une sorte d’ « arnaque » de l’état.
Pour l’instant, une augmentation des montants des amendes ne sera pas encore instaurée, mais il est possible que le gouvernement en discutera encore. Une augmentation des montants devrait surtout punir les chauffeurs qui font souvent des infractions.

Plus d’amendes

En décembre 2014, la police avait déjà annoncé d’avoir rédigé un nombre record d’amendes. Au total, le nombre d’amendes en 2014 sera de 4% plus élevé qu’en 2013. La plupart des amendes a été rédigées pour ne pas avoir respecté la vitesse maximale, pour le stationnement interdit et pour l’usage du GSM au volant. Ce qui est surtout remarquable, c’est que le nombre d’amendes pour conduire sous influence et conduire sans ceinture a fortement augmenté. Le problème serait surtout la mentalité des Belges : conduire sans ceinture et conduire sous influence seraient encore trop acceptés par la société. A cause de cette acceptation, il est difficile de battre les infractions et les infracteurs.
Le nombre d’amendes a fortement augmenté grâce à une augmentation de contrôles de la sécurité routière. Vous voulez rester au courant de tout ce qui se passe dans le monde automobile ? Suivez Jevoudraisvendremavoiture.be en ligne.


Partager

Commentaire (0)


  • Laisser un commentaire